Le livre est à l’impression

« Le drôle de voyage de Mister Green » est à l’imprimerie. Le premier ouvrage en français de Rob Greenfield devrait être disponible en librairie à la mi-mai. Les pré-commandes, faites sur Ulule (https://fr.ulule.com/nautilus1), devraient être livrées début mai.

En avant-première, voici la couverture. Et pour tout dire, nous sommes très (très) contents de le publier.

Couverture du Drôle de voyage de Mister Green, éditions Nautilus

Question de perspective

En traduisant le libre de Rob greenfield, j’ai aimé particulièrement un paragraphe où il dit:
« Embrasser la vie, peu importe ce qu’elle envoie sur votre chemin. Embrasser la météo, qu’il pleuve ou fasse soleil. La pluie, la neige, le brouillard, les rayons de soleil, les nuages gris ou blancs éthérés ; tout cela est beau et a une raison d’exister sur cette Terre et pour nous, les humains qui l’habitons. (…) La vie est une question de perspectives. Changez votre perspective aujourd’hui et vous vivrez dans un nouveau monde demain. »

C’est ce je vais essayer de faire devant cette dramatique épidémie. Quand elle sera passée, elle laissera derrière elle des tragédies (les morts) et de l’espoir. Car elle aura montré au monde, aux humains, qu’on peut se passer d’aller tous les jours dans des magasins acheter la dernière nouveauté, que cela n’est pas très grave si Apple décale la sortie du dernier téléphone, qu’on peut faire appel à ses voisins pour partager des produits de première nécessité, qu’on peut rester chez soi à discuter avec sa famille, à partager de bons moments, plutôt que d’aller traîner dans un centre commercial, et qu’on peut aussi moins se déplacer, rester dans son quartier ou son village plutôt que prendre l’avion pour l’autre bout du pays ou du monde, que le télétravail, ça marche, que les visioconférences, ça marche, etc…

Bref, ce virus va, peut-être (un ami un jour m’a dit que j’étais un « indécrottable optimiste »…), apprendre au monde la modération. Cette modération indispensable pour baisser nos émissions de CO2 et espérer tenir un réchauffement climatique supportable pour les humains.

« Changez votre perspective aujourd’hui et vous vivrez dans un nouveau monde demain », écrit Rob Greenfield?
Si seulement cette pandémie, qui va faire baisser les émissions mondiales de CO2 avec une redoutable et redoutée efficacité, pouvait aussi nous ouvrir les portes d’un nouveau monde, un monde où nous ferions baisser volontairement les émissions de CO2, et non plus sous la contrainte d’une pandémie…

(je sais que l’image n’a rien à voir, mais elle est belle. Question de perspective…)

Des ajouts au livre de Rob Greenfield…

Le livre à paraître le 13 mai s’enrichit…
Vu que Rob Greenfield est bloqué avec nous, il a relu entièrement son livre pour apporter de petites corrections, des petits changements sur des passages qui ne lui plaisaient plus dans la version anglaise. Et nous lui avons proposé de faire une préface, pour commencer le livre. Ce qu’il a fait hier. Ce que vous voyez ici est une des pages de cette première version de préface, car il est encore en train de la re-travailler… Et il a encore d’autres idées d’ajouts dans le livre, qui s’enrichit ainsi au fur et à mesure et va apporter plus que la simple traduction de la version en anglais. Je vous garde la surprise…
Les fichiers devant être envoyés à l’imprimerie dans trois semaines, il nous reste du temps. D’autant que le confinement, lui, n’est pas terminé…
En attendant, j’ai demandé à Ulule si, comme ils le proposaient, on pouvait repousser de deux semaines la fin de la campagne de pré-commandes. On verra (il reste 5 jours sinon… c’est sur https://buff.ly/37Y2Zji).
Bon courage à tous!

Gros temps…

Gros temps en mer d’Islande. Gros temps aussi en France avec ce Coronavirus qui nous affecte tous.

J’ai longtemps cherché quelle image correspondait à cette journée de lundi dans une France à l’arrêt. Ce n’est pas une journée comme les autres. Je suppose que beaucoup d’entre vous êtes chez vous, en télé-travail ou sans pouvoir travailler. Alors j’ai pensé à cette photo prise en Atlantique Nord, par un force 9-10. Un symbole, en mer, de la période: les temps sont durs, ça va secouer, mais la mer finit toujours par se calmer, et le bateau à trouver le port.

Bon courage!

Rob Greenfield confiné chez Nautilus…

La vie réserve des surprises.
Celle qui touche tout le monde actuellement n’est pas très drôle.
Mais le résultat de cette pandémie a été l’annulation de toutes les interventions de Rob Greenfield en Europe jusqu’au 8 avril, au mieux (en Slovénie).
Rob s’est trouvé en plan à Amsterdam. Or l’auteur du « Drôle de voyage de Mister Green », n’habite pas aux Pays-Bas…
Je lui ai proposé de trouver refuge chez Nautilus, dans la campagne toulousaine. Et il arrive ce soir… Il va passer la journée dans le train, mais il va rester ensuite un moment chez nous, le temps de voir venir, de faire de nouveaux plans. Il faut être solidaire en temps de crise.
Nous comptons bien en profiter pour voir avec lui les dernières maquettes du livre. Pour que la version française soit vraiment la version de l’auteur.
D’autant qu’il ne nous manque plus grand chose pour atteindre le premier objectif des 200 exemplaires pré-commandés chez Ulule (au moment où j’écris, c’est à 186…): https://buff.ly/39f6G5L 

J’espère qu’on les atteindra ce soir ou demain, et que nous aurons encore une bonne dizaine de jour pour atteindre un nouvel objectif de 300 pré-commandes! https://buff.ly/39f6G5L
C’est d’autant plus important que nous ne savons pas comment le réseau de librairies va encaisser cette longue période de fermeture. Je pense notamment à toutes les petites librairies qui font un travail formidable pour faire connaître de nouveaux auteurs, de nouveaux éditeurs. Je sais qu’elles vont souffrir. Et cela risque d’avoir un impact sur les ventes finales, bien sûr. Mon distributeur m’a fait part des précautions prises par beaucoup d’éditeurs, qui décalent ou limitent l’impression des ouvrages.
Mais nous ne décalerons pas la mise en vente du livre de Rob Greenfield, prévue pour le 13 mai.
Il n’est pas interdit qu’on soit plus prudent sur la mise en place. Mais pas trop: je vous rappelle qu’une série d’évènements et de rendez-vous sont prévus à Paris les 18 et 19 mai, Nantes le 20, Périgueux les 22 et 23, Cahors le 25, Toulouse les 25 et 26, Montpellier les 26 et 27, et enfin Clermont-Ferrand le 29, pour un TedX Salon Spécial.
En plus, comme la totalité des droits d’auteur est reversée à des associations de défense de l’environnement, et que Nautilus aussi reverse une partie de son chiffre d’affaires (car membre de 1% for the Planet-France), il est important de maintenir la mise en vente.
Merci encore de votre soutien et de faire passer ce message (avec le lien https://buff.ly/39f6G5L ) à ceux que l’environnement (et Rob Greenfield) passionne.

Les librairies ferment… mais ré-ouvrirons.

Peut-être avez-vous vu l’article du Monde « Librairies fermées, parutions suspendues… Le monde de l’édition retient son souffle » (ici: https://www.lemonde.fr/…/le-monde-du-livre-retient-son-souf…)

La fermeture des librairies inquiète les éditeurs qui repoussent massivement la sortie des ouvrages à venir.

Je voulais juste vous dire que nous ne changerons pas la date de la sortie du livre de Rob Greenfield, « le drôle de voyage de Mister Green » prévu au 13 mai prochain.

Nous ne le ferons pas pour trois raisons:

-> Sauf prolongation vraiment longue de la période de confinement, Rob devrait bien faire sa tournée à partir du 18 mai en France.
-> Nous avons bloqué des dates chez l’imprimeur (sans préciser encore le volume à imprimer). Vu les circonstances, nous pouvons bien sûr les annuler, mais ce serait reporter sur l’imprimeur le souci financier, ce n’est pas le moment. Soyons solidaire.
-> Nous nous sommes engagés auprès de ceux, près de 200 aujourd’hui, qui ont déjà commandés le livre.
Cela ne va pas être simple pour nous car, vu la situation des libraires et les annulations en série des commandes de leur part, notre distributeur nous a quand même fortement incité à diviser par deux ou trois le nombre d’exemplaires à imprimer.
Les pré-commandes en ligne vont avoir plus d’importance que jamais pour assurer l’équilibre économique du projet. Merci de nous aider en transmettant ce lien de pré-commande à vos amis que cela peut intéresser: https://fr.ulule.com/nautilus1

Maintenant, nous sommes conscients que la livraison par la Poste met en première ligne les employés de ce service public. Je pense que vous comprendrez que nous attendrons que le confinement soit terminé pour déposer à la Poste les exemplaires à expédier. S’il faut attendre quelques jours pour ne pas mettre ces personnes plus à risque, je ne pense pas que cela soit très grave.

Merci encore de votre soutien et de faire passer ce message (avec le lien https://fr.ulule.com/nautilus1 ) à ceux que l’environnement (et Rob Greenfield) passionne.

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Instagram
sem, amet, mattis pulvinar Praesent tristique id, tempus facilisis vulputate, venenatis Sed